Le dossier SEVESO à La Rochelle et les Législatives

 Communiqué de l’association RESPIRE 

six candidats de la première Circonscription de Charente Maritime ont répondu

La lettre ouverte de l’association RESPIRE, à propos du dossier risque industriel majeur, dit Seveso, aux candidats à l’élection législative sur la circonscription de La Rochelle 1 n’est pas restée lettre morte. Nous nous en félicitons car cela atteste de l’enjeu du dossier et de la légitimité de l’association RESPIRE.

Six candidats ont répondu à notre interpellation qui se voulait à la fois citoyenne et constructive car il y a urgence à s’attaquer au dossier Seveso, en particulier, en ce qui concerne la circonscription précitée, le dossier des stockages d’hydrocarbures des sociétés SDLP et Picoty à La Rochelle, dans les quartiers de Laleu-la Pallice.

Rappelons que des cuves d’hydrocarbures font face à des habitations et qu’un Plan de Prévention des Risques Technologiques est en cours d’élaboration par les services de la préfecture. RESPIRE demande la révision de la loi dite BACHELOT du 30 juillet 2003, le recul des cuves les plus proches des habitations et s’oppose à la construction de quatre nouveaux réservoirs dans la continuité de ceux déjà existant.

Notre lettre avait été envoyée aux dix premiers candidats qui s’étaient fait connaître auprès de la préfecture.

Ont répondu (Clic sur le lien):

Réponse-Esther-MEMAIN (Front de Gauche-PCF);

Réponse-Ségolène-Royal (Rassemblement pour la Majorité présidentielle Parti socialiste, Parti Radical de Gauche, La Rochelle Écologie et les Centrismes humanistes) Après avoir reçu une délégation de l’association Respire, elle nous a transmis copie de son courrier adressé à Madame la Préfète de Charente-Maritime.

Réponse-Brigitte-Desveaux (Europe Écologie les Verts)

Réponse-Olivier-Falorni (candidat soutenant la majorité présidentielle).

Il s’est également entretenu avec une délégation de l’association RESPIRE

Réponse de Arnaud Jaulin (Le Centre pour la France) mouvement démocrate UDF.

Réponse-Michel-Lecreff (La force républicaine de la majorité présidentielle Mouvement Républicain et Citoyen).

En synthèse, les Six candidat(e)s se sont clairement prononcé(e)s (oralement et/ou par courrier) pour le recul des cuves d’hydrocarbures proches des habitations et posent, à des degrés divers, la question du transfert des installations.

Ces quatre candidat(e)s font valoir l’intérêt des habitants (qui plus est présents antérieurement aux cuves) au titre de l’intérêt général.

RESPIRE rappelle que l’association ne donnera pas de consigne de vote pour ces législatives. Les réponses des cinq candidats vont être mises sur le site de RESPIRE et diffusées auprès de la presse et des adhérent(e)s de l’association.

Soyez les bienvenus, et nous sommes à votre écoute _ Rassemblement d’ Eco-citoyens pour Sensibiliser Protéger et Inciter au Respect de leur Environnement _

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.