MISE AU POINT APRES LE CONSEIL MUNICIPAL DU 10 JUILLET 2013

Point vertM. Jean-Louis Rolland, conseiller municipal (P.C.) de la ville de La Rochelle, nous a envoyé un courrier dans lequel il rappelle que, lors du conseil municipal du 10 juillet 2013, il a voté, avec Mme Bruller (P.C.), contre le projet de PPRT présenté par la préfecture, considérant qu’il s’agissait là « de mesurettes, qu’il y avait trop de vies humaines en danger, que l’avenir du quartier passait par le recul des cuves. D’autre part, pourquoi se précipiter alors que l’on a jusqu’en septembre 2014 pour faire céder les pétroliers en faisant pression pour le recul des cuves. » Il poursuit en déclarant qu’il ne croit pas aux cuves vertueuses, que cela soit du stockage d’hydrocarbures ou de méthanol et conclut : « Je regrette que la majorité des membres de mon groupe, qui sont aussi des dirigeants de mon parti, aient choisi l’intérêt des groupes pétroliers au détriment de la population en votant pour le projet de PPRT. »

Rappelons pour mémoire, à quelques encablures des élections municipales de mars 2014,  que les élus Verts et les élus du MODEM ont également voté contre le projet de PPRT, ainsi que M. Kloboukoft. M. Falorni et le groupe UMP se sont abstenus. La majorité PS, les radicaux de gauche et les communistes à l’exception des deux élus précités ont voté pour.

Raymond Bozier

La Région a dit NON

Le Conseil régional a émis hier un avis défavorable au plan de prévention des risques technologiques de Picoty-SDLP que le Conseil municipal avait pourtant voté .

Capture

Dans les attendus, les arguments de l’association Respire sont évoqués et repris. Mais en fait, les élus régionaux indiquent que l’esprit de la loi relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation des dommages visant prioritairement la réduction du risque à la source n’est pas respecté.

➽ Lire la suite (Sud-Ouest)

A Lire aussi  ➽

Intervention de J. Laporte-Maudire au Conseil Municipal du 10 Juillet 2013

CONSEIL RÉGlONAL
POITOU-CHARENTES: Délib Picoty(PDF)  CON SIDERANT le même courrier de lassociation Respire en date du 8 juin 2013 à la Ministre de l‘Écologie, du Développement durable et de lÉnergie s’inquiétant de la décision de l’Etat de ne pas prendre en compte les résultats de l’étude INERIS sur les possibilités de réorganisation globale des dépôts pétroliers et signalant l’existence de terrains vierges propriété de la société PICOTY plus éloignés des habitations,

 

La Rochelle : les cuves de Picoty toujours en débat

Depôts D'Hydraucarbures

Mercredi, à l’Oratoire, lors du Conseil municipal, il a aussi été beaucoup question du plan de prévention des risques de Picoty et SDLP.

Conseil Municipal dans Sud-Ouest

La Rochelle : la peur du risque industriel au quotidien

 

Des cuves remplies d’hydrocarbures, des silos avec des tonnes de céréales, la poussière, les odeurs nauséabondes sont devenus petit à petit le quotidien des Rochelais qui habitent dans les quartiers ouest de la ville. Depuis les années 60, 4 sites industriels Seveso « à haut seuil » ont entouré les habitations à une époque où la législation était laxiste. Aujourd’hui, les habitants ont peur mais, faute de moyens pour déménager, ils espèrent être entendus… Un reportage de Florence Maître.

RFI: à écouter

Explosion d’un train transportant du pétrole au Québec

Explosion d’un train transportant du pétrole au Québec, au moins 80 disparus

VIDEO. Un convoi de wagons-citernes a déraillé et explosé samedi dans une petite ville du Québec, faisant un mort et un blessé. Des fouilles ont débuté ce dimanche pour rechercher les disparus

Lire la suite sur Sud-Ouest

Lac-Mégantic

Le dramatique accident de Lac-Mégantic nous rappelle que la ville de La Rochelle est également traversée de part en part par des convois de pétrole en provenance des dépôts de La Pallice. Les ingénieurs de la DREAL Poitou-Charentes répondront sans doute à ce rappel que la probabilité d’un accident est si faible qu’il n’y a pas lieu de la retenir. Ils ont sorti ce même argument pour le plan de prévention des risques technologiques de GRATECAP, usine qui stocke du nitrate d’ammonium à La Pallice. On a vu ce que l’explosion d’AZF a donné et, en avril de cette année à West (Texas) celle d’une usine stockant également du nitrate d’ammonium : 15 morts et 200 blessés… Le problème avec les croyants dans les probabilités, c’est qu’ils n’ont aucune idée du lieu et du jour des catastrophes. Il s’agit en fait d’un argument quasi religieux pour fermer les yeux sur le danger et poursuivre une activité comme si de rien n’était…

Pour ce qui nous concerne, il serait grand temps de concrétiser le projet de contournement ferroviaire de La Rochelle depuis La Pallice… On en parle, on en parle, mais rien ne se concrétise.

Raymond Bozier, président de R.E.S.P.I.R.E.