Archives par mot-clé : La Rochelle

Simulation d’accident chimique dans l’usine Solvay

VIDÉO – Simulation d’accident chimique dans l’usine Solvay

jeudi 31 janvier 2019 à 6:00 France Bleu La Rochelle

Ce jeudi après-midi, un exercice simulant un accident chimique dans l’usine Solvay aura lieu dans la zone de Chef-de-Baie, à La Rochelle.

La Rochelle, France

Pas de panique si vous entendez des sirènes ou que vous voyez de l’agitation dans la zone de Chef-de-Baie ce jeudi après-midi. De 13 heures à 17 heures, la préfecture de Charente-Maritime organise un exercice grandeur nature autour de l’usine Solvay, à La Rochelle. Un exercice pour vérifier le protocole d’intervention en cas d’accident sur les installations de l’usine et pour expliquer à la population les bons gestes à adopter. 

Les riverains de la zone comprise entre le littoral, l’avenue de Bourgogne, l’avenue Jean Guiton et la rue de Québec pourront participer à l’exercice. 

Le scénario est tenu secret jusqu’au dernier moment mais un accident relatif à la diffusion de produits chimiques dans l’air semble être le plus probable. Solvay est une usine classée Seveso seuil haut, c’est-à-dire qu’elle présente un risque majeur d’accident car elle utilise des produits dangereux. 

Des consignes seront communiquées à la population 

Vers 13 heures, Solvay alertera la préfecture d’un accident dans ses locaux. Les services de l’Etat préviendront la population via les réseaux sociaux. Pour les personnes qui seront dans le périmètre de l’exercice, des consignes leur seront communiquées par téléphone. Il faudra rester confiné chez soi ou sur son lieu de travail et pour ceux qui seront à l’extérieur, il faudra rapidement quitter les lieux. 

Des messages de sécurité seront également diffusés sur le site internet de la préfecture de Charente-Maritime et relayés par les médias. France Bleu La Rochelle et nos confrères de France 3 en font partie. 

Un centre d’accueil sera ouvert

A 15 heures environ, Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle, ouvrira un centre d’accueil à la population. Ce sera à la Bodega Port Neuf du Stade Deflandre, 69 avenue du Maréchal Juin. A l’intérieur, la Croix Rouge fera des démonstrations de gestes de premier secours. 

Lire la suite

https://www.francebleu.fr/infos/societe/simulation-d-accident-chimique-a-solvay-1548852713

Port Atlantique La Rochelle : un océanographe alerte sur les risques des futurs travaux

Port Atlantique La Rochelle : un océanographe alerte sur les risques des futurs travaux

L’océanographe rétais Pierre Le Gall alerte sur les risques que ferait peser sur le milieu un nouveau déroctage de grande ampleur au port de commerce.

« Je ne suis pas en position d’attaque, je suis un lanceur d’alerte. J’alerte sur quelque chose qui va se produire à 99 % de chances », prévient Pierre Le Gall. Le secrétaire général de l’association Ré nature environnement a récemment adressé un courrier aux maires des dix communes de l’île, mais aussi à l’État et aux professionnels de la mer pour les informer des conséquences qu’auraient, selon lui, les grands projets d’aménagements annoncés en début d’année par le Grand Port maritime de La Rochelle entre 2019 et 2025. En particulier le dragage et le déroctage…

Lire la suite sur Sud-Ouest

Innov’ia condamnée pour pollution des eaux

La Rochelle : Innov’ia condamnée pour pollution des eaux

Publié le . Mis à jour par Eric Chauveau.

La société Innov’ia, basée à Chef-de-Baie, a pollué les eaux pluviales par des rejets. Les associations Respire et Nature Environnement 17 avaient saisi le tribunal d’instance.

La récente condamnation pour pollution par le tribunal d’instance de La Rochelle de la société Innov’ia, basée à Chef-de-Baie, alarme. En cause, en octobre 2016, le rejet dans le réseau communal d’eaux pluviales d’une quantité anormale d’hydrogène sulfuré. D’autant que ce « gaz aux propriétés irritantes et asphyxiantes, dont les effets sont identiques à ceux observés pour le cyanure […] », dit le jugement en citant un rapport de la Dréal (Direction régionale de l’environnement…

https://www.sudouest.fr/2018/06/13/innov-ia-a-pollue-les-eaux-pluviales-par-des-rejets-5140188-1391.php

  Inno’via (S.O)

UNE HISTOIRE SANS FIN ?

POLLUTIONS DE L’AIR ET DES EAUX PLUVIALES DU COTE DE CHEF DE BAIE

UNE HISTOIRE SANS FIN ?

 

Suite à une assignation des associations environnementales NE17 et RESPIRE la société INNOV’IA vient d’être condamnée par le tribunal d’instance pour une pollution datant du 19 octobre 2016 (voir communiqué de presse ci-après).

Rebelote en 2017 : un habitant de Port Neuf a contacté la Communauté d’agglomération (CDA) le 27 juillet 2017 suite à de fortes odeurs irritantes dans la zone industrielle de Chef de Baie. La CDA de La Rochelle a fait analyser les eaux pluviales du site INNOV’IA. Ces analyses ont montré des valeurs au-delà des concentrations autorisées.

Le 26 septembre 2017 nouveaux prélèvements par des agents la DREAL alertés par la CDA. Les analyses ont révélé que les eaux pluviales d’INNOV’IA comportaient de l’hydrogène sulfuré non conforme à la réglementation. La DREAL précise dans son rapport que le sulfure d’hydrogène est mortel par inhalation et très toxique pour les organismes aquatiques…

Si on ajoute à cela les particules fines générées par les activités de chargement des céréales, on a un cocktail détonnant pour les sportifs.ves et les baigneurs qui transitent par Chef de Baie.

Il est urgent que INNOV’IA innove en matière de respect de l’environnement. Un recours au pénal, cette fois, est à l’étude.

Raymond Bozier

 Communiqué de presse NE RESPIRE[2064]

REQUIEM pour nos pertuis

REQUIEM pour nos pertuis

par Pierre Le Gall

Une grande partie de l’avenir des Pertuis charentais va se jouer en 2019 et 2020 : ILS VONT MOURIR ! C’est l’analyse établie par un océanographe, spé- cialisé en Biologie et Ecologie littorales, qui a suivi durant plus de 40 ans l’évolution catastrophique de la Baie de Seine jusqu’à un stade proche du cloaque le plus sordide, et qui observe maintenant la même évolution se produire sur les pertuis charentais. Non, ce ne sera pas à cause du réchauffement climatique. Non, ce ne sera pas à cause de la montée des eaux. Non, ce ne sera pas à cause de la sécheresse. Ces deux années là, les pertuis charentais vont discrètement être étouffés par l’invasion sournoise et incontrôllée de plus de 1 000 000 m3 de petites particules fines qui n’arriveront pas à se stabiliser sur les fonds marins et qui durant des années, circuleront en empêchant que l’indispensable « lumière source de vie » ne pénètre dans leurs eaux. Finie la vie des algues de nos estrans, finie la vie de notre plancton, finie la vie de nos coquillages et de nos crustacés, finie la vie de nos poissons et autres animaux marins, finies les baignades dans des eaux claires, finies l’ostréiculture et la mytiliculture charentaises, finie la pêche dans les pertuis, finie la faste période pour le tourisme littoral. Nos enfants ne connaîtront plus toutes les joies offertes par la vie sur les bords d’une mer saine et en bon état. POURQUOI ?

REQUIEM pour nos pertuis