Archives de catégorie : Actualités

21 septembre 2017: 16éme commémoration de la catastrophe de l’usine AZF à Toulouse.

21 septembre 2017: 16éme commémoration de la catastrophe de l’usine AZF à Toulouse.

21 septembre 2017: 16éme commémoration de la catastrophe de l’usine AZF à Toulouse.

L’association R.E.S.P.I.R.E s’y associe

16 ème ANNIVERSAIRE DE LA CATASTROPHE AZF.

16 ème ANNIVERSAIRE DE LA CATASTROPHE AZF.

 

 

Quelques Liens d’Actualités

 

  https://coordinationseveso.com/2017/07/05/donges-detournement-de-la-voie-ferree/

https://coordinationseveso.com/2017/07/13/pollution-de-lair-et-la-responsabilite-de-letat/

La future loi travail va-t-elle aggraver le risque de catastrophes industrielles majeures ?

La future loi travail va-t-elle aggraver le risque de catastrophes industrielles majeures ?

« Un accident comme celui d’AZF est toujours possible », rappellent ceux qui travaillent au sein de sites industriels classés « Seveso », considérés comme très dangereux pour les salariés et l’environnement en cas d’accidents. La pression de la rentabilité, la perte des savoir-faire, le recours à la sous-traitance massive font peser une menace sur la sécurité de tous. Peu, voire pas formés, les salariés sous-traitants accomplissent les tâches les plus difficiles et les plus dangereuses, mettant leur santé en péril et risquant les accidents les plus graves. Cette sous-traitance permet cependant aux grandes entreprises de se défausser de leurs responsabilités. La situation ne va pas s’améliorer avec la future loi travail qui prévoit la fin des instances spécialisées en matière de santé et de sécurité et une restriction du « droit d’alerte » des salariés. Décryptage.

Lire la suite (Bastamag _Nolwenn Weiler)

 

La Rochelle: Circulation!!

Circulation sur la Rochelle

 

« Des habitants de la rue Villeneuve nous ont adressé le texte ci-dessus. Nous relayons bien volontiers cette information. Ce problème ne saurait cependant être limité à une seule rue de La Rochelle. Lors de leur rencontre avec le préfet de la Charente Maritime, début janvier, les 5 associations environnementales NE17, Mat-Ré, Apnr, Ré nature environnement et R.E.S.P.I.R.E, ont soulevé la question de l’engorgement de la rocade et de la multiplication des transports routier et maritime liés à l’activité du port de commerce. »

La rue Villeneuve[251]

La rue Villeneuve en colère ! Une piste cyclable oui,

une noria d’autobus et de voitures non !

Un constat : la rue Villeneuve subit tout le transfert de circulation suite à la fermeture du Vieux Port et une pollution atmosphérique quotidienne hors normes, préjudiciable pour la santé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La situation est sur le point de s’aggraver encore ! Alors que les élus nous avaient promis : Continuer la lecture de La Rochelle: Circulation!!

Picoty : pollution de la nappe phréatique

La Rochelle : la pollution de la nappe phréatique confirmée après la fuite de carburant chez Picoty

Le 30 janvier dernier, une fuite sur une canalisation du dépôt pétrolier Picoty de La Rochelle a provoqué une pollution de la nappe phréatoque et des puits des habitations alentour. L’incident n’a été rendu public qu’une semaine après les faits et depuis les analyses sont quotidiennes.

Par Christine Hinckel

Les prélèvements quotidiens confirment que la pollution de l’eau persiste dans la nappe phréatique et les puits. Elle est importante au plus près de la fuite et significative en limite du site

Voir la suite

Hydrocarbure La Rochelle?

Une fuite d’essence est survenue le 30 janvier sur le site pétrolier Picoty. Les services de l’État ont attendu plus d’une semaine avant de communiquer. Pourquoi ?

Pour dire que la tension remonte, encore aurait-il fallu qu’elle soit descendue. Depuis hier, les relations entre la société pétrolière Picoty et son voisinage se sont sans doute dégradées encore un peu plus. Autant pour les faits, une fuite d’essence – sans-plomb 95 pour être précis – dans une canalisation enterrée reliant les nouveaux bacs aux camions de chargement (notre édition d’hier), qu’en raison de la manière dont ils ont été présentés au public, huit jours après l’incident. Pour l’association Respire, qui s’oppose depuis 2009 à l’extension du site, finalement autorisée, c’est la goutte d’essence qui fait déborder la cuve. « Encore une fois, les riverains, les premiers concernés par la présence d’un site Seveso seuil haut [site présentant un risque d’accidents majeurs] sous leurs fenêtres, sont les derniers informés », s’agace Raymond Bozier, porte-parole de l’association, dont la création même fut provoquée par l’absence de communication de la part de l’industriel et des pouvoirs publics au sujet de problèmes d’odeurs de pétrole émanant des cuves.