Archives de catégorie : Articles de presses

Parc naturel marin : des réserves sans opposition

Parc naturel marin : des réserves sans opposition

Au lendemain de l’avis conforme sur le projet du Grand Port maritime de La Rochelle, deux voix s’expriment pour dire toutes leurs réserves sur le dragage.

Le 12 juin dernier, la majorité des membres du Conseil de gestion du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis rendait un avis conforme favorable au projet « Port Horizon 2025 » du Grand Port maritime de La Rochelle (lire notre édition du 13 juin). Lors des débats auxquels les journalistes ont interdiction d’assister, Dominique Chevillon, vice-président du Parc naturel marin et vice-président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), et Pierre Le Gall, membre du bureau du Parc naturel marin et de Nature environnement 17, ont exprimé des réserves sur le projet.

Nous vous avons qualifiés d’opposants au projet du Grand Port maritime de La Rochelle, vous récusez l’idée ?

Dominique Chevillon Nous ne sommes pas des opposants au Grand Port maritime.

Lire la suite(Sud-Ouest)

Voir aussi

Lire ICI (le dossier De Pierre LE GALL)

INSPIRA la zone industrialo-portuaire de Salaise – Sablons : la démocratie bafouée

L’agglomération du pays roussillonnais est fortement industrialisée (chimie, nucléaire) et traversée par l’autoroute A7 et la nationale 7. Faut-il rajouter davantage de camions et de sites SEVESO ?

INSPIRA ou comment l’état se moque de l’avis de l’enquête d’utilité publique et de la santé des riverains.

Depuis quelques années, la région Rhône-Alpes, le département de l’Isère et la communauté de commune du pays roussillonnais ont programmé la réalisation d’une zone industrialo-portuaire au bord du canal du Rhône sur les communes de Salaise/Sanne et Sablons.

Ce projet était au départ présenté comme très respectueux de l’environnement (transport de marchandise tri-modal et chimie verte).

Le projet soumis à enquête d’utilité publique en 2018 était très loin de la charte d’origine. Il prévoyait en effet le report du transport fluvial, l’installation d’entreprises « seveso », une augmentation considérable du nombre de camions sur les routes desservant la zone, une consommation d’eau supérieure à celle que peut fournir la nappe phréatique…

L’enquête s’est conclue par un avis négatif des trois commissaires qui l’avait en charge. Cet avis négatif était motivé par le fait que le territoire est déjà soumis à de grosses sources de pollution ( plate forme chimique de Roussillon, Route Nationale 7, Autoroute A7 et pollution urbaine d’une agglomération de 20 000 habitant).

Au lieu de revoir le projet pour rapprocher de la charte d’origine, le préfet a déclaré la zone INSPIRA d’utilité publique. Le commissaire responsable de l’enquête a été radié car jugé trop pointilleux.

Nous, citoyens préoccupés par notre santé et la dégradation de notre cadre de vie demandons que ce projet soit revu pour qu’il devienne respectueux de l’environnement et des habitants des alentours. On peut tout à fait créer des emplois tout en respectant l’environnement et notre santé. Nous demandons également la réintégration du commissaire injustement radié.

Il est paradoxal qu’au moment où un grand débat est organisé dans le pays, l’avis de la population et des experts soient foulé au pied.

Le Club est l’espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

Simulation d’accident chimique dans l’usine Solvay

VIDÉO – Simulation d’accident chimique dans l’usine Solvay

jeudi 31 janvier 2019 à 6:00 France Bleu La Rochelle

Ce jeudi après-midi, un exercice simulant un accident chimique dans l’usine Solvay aura lieu dans la zone de Chef-de-Baie, à La Rochelle.

La Rochelle, France

Pas de panique si vous entendez des sirènes ou que vous voyez de l’agitation dans la zone de Chef-de-Baie ce jeudi après-midi. De 13 heures à 17 heures, la préfecture de Charente-Maritime organise un exercice grandeur nature autour de l’usine Solvay, à La Rochelle. Un exercice pour vérifier le protocole d’intervention en cas d’accident sur les installations de l’usine et pour expliquer à la population les bons gestes à adopter. 

Les riverains de la zone comprise entre le littoral, l’avenue de Bourgogne, l’avenue Jean Guiton et la rue de Québec pourront participer à l’exercice. 

Le scénario est tenu secret jusqu’au dernier moment mais un accident relatif à la diffusion de produits chimiques dans l’air semble être le plus probable. Solvay est une usine classée Seveso seuil haut, c’est-à-dire qu’elle présente un risque majeur d’accident car elle utilise des produits dangereux. 

Des consignes seront communiquées à la population 

Vers 13 heures, Solvay alertera la préfecture d’un accident dans ses locaux. Les services de l’Etat préviendront la population via les réseaux sociaux. Pour les personnes qui seront dans le périmètre de l’exercice, des consignes leur seront communiquées par téléphone. Il faudra rester confiné chez soi ou sur son lieu de travail et pour ceux qui seront à l’extérieur, il faudra rapidement quitter les lieux. 

Des messages de sécurité seront également diffusés sur le site internet de la préfecture de Charente-Maritime et relayés par les médias. France Bleu La Rochelle et nos confrères de France 3 en font partie. 

Un centre d’accueil sera ouvert

A 15 heures environ, Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle, ouvrira un centre d’accueil à la population. Ce sera à la Bodega Port Neuf du Stade Deflandre, 69 avenue du Maréchal Juin. A l’intérieur, la Croix Rouge fera des démonstrations de gestes de premier secours. 

Lire la suite

https://www.francebleu.fr/infos/societe/simulation-d-accident-chimique-a-solvay-1548852713

Des pistes pour éteindre les nuisances du « grainoduc »

🔴  Confirmation SICA


Sica Atlantique teste de nouveaux rouleaux

De nouveaux rouleaux sont testés à la Pallice sur le convoyeur à céréales de Sica Atlantique. Objectif : supprimer les nuisances subies par des habitants du quartier.

https://www.sudouest.fr/2018/08/14/-5307893-4583.php

La Rochelle : le château d’eau défectueux va être détruit, remplacé par un ouvrage souterrain

La Rochelle : le château d’eau défectueux va être détruit, remplacé par un ouvrage souterrain

Le Château d’eau datant de l’Occupation est dangereux. Il va être mis à bas et remplacé par un ouvrage enterré.

Les optimistes considéreront peut-être qu’un petit mal (puisqu’un drame humain n’a heureusement pas eu lieu) permet un grand bien. Ce, en apprenant que le château d’eau défaillant au point d’avoir, début juin, à bout touchant d’une résidence HLM, perdu de lourds blocs de béton, va être mis à bas. Il sera remplacé par un ouvrage enterré. L’emplacement reste à déterminer mais devrait a priori être dans le secteur, au regard de l’alimentation en eau des habitants et de la proximité de stockages d’hydrocarbures, un site Seveso haut.

https://www.sudouest.fr/2018/09/13/un-chateau-d-eau-souterrain-est-annonce-5387163-1390.php