Archives de catĂ©gorie : P.P.R.T

INSPIRA la zone industrialo-portuaire de Salaise – Sablons : la dĂ©mocratie bafouĂ©e

L’agglomĂ©ration du pays roussillonnais est fortement industrialisĂ©e (chimie, nuclĂ©aire) et traversĂ©e par l’autoroute A7 et la nationale 7. Faut-il rajouter davantage de camions et de sites SEVESO ?

INSPIRA ou comment l’Ă©tat se moque de l’avis de l’enquĂȘte d’utilitĂ© publique et de la santĂ© des riverains.

Depuis quelques annĂ©es, la rĂ©gion RhĂŽne-Alpes, le dĂ©partement de l’IsĂšre et la communautĂ© de commune du pays roussillonnais ont programmĂ© la rĂ©alisation d’une zone industrialo-portuaire au bord du canal du RhĂŽne sur les communes de Salaise/Sanne et Sablons.

Ce projet Ă©tait au dĂ©part prĂ©sentĂ© comme trĂšs respectueux de l’environnement (transport de marchandise tri-modal et chimie verte).

Le projet soumis Ă  enquĂȘte d’utilitĂ© publique en 2018 Ă©tait trĂšs loin de la charte d’origine. Il prĂ©voyait en effet le report du transport fluvial, l’installation d’entreprises « seveso Â», une augmentation considĂ©rable du nombre de camions sur les routes desservant la zone, une consommation d’eau supĂ©rieure Ă  celle que peut fournir la nappe phrĂ©atique…

L’enquĂȘte s’est conclue par un avis nĂ©gatif des trois commissaires qui l’avait en charge. Cet avis nĂ©gatif Ă©tait motivĂ© par le fait que le territoire est dĂ©jĂ  soumis Ă  de grosses sources de pollution ( plate forme chimique de Roussillon, Route Nationale 7, Autoroute A7 et pollution urbaine d’une agglomĂ©ration de 20 000 habitant).

Au lieu de revoir le projet pour rapprocher de la charte d’origine, le prĂ©fet a dĂ©clarĂ© la zone INSPIRA d’utilitĂ© publique. Le commissaire responsable de l’enquĂȘte a Ă©tĂ© radiĂ© car jugĂ© trop pointilleux.

Nous, citoyens prĂ©occupĂ©s par notre santĂ© et la dĂ©gradation de notre cadre de vie demandons que ce projet soit revu pour qu’il devienne respectueux de l’environnement et des habitants des alentours. On peut tout Ă  fait crĂ©er des emplois tout en respectant l’environnement et notre santĂ©. Nous demandons Ă©galement la rĂ©intĂ©gration du commissaire injustement radiĂ©.

Il est paradoxal qu’au moment oĂč un grand dĂ©bat est organisĂ© dans le pays, l’avis de la population et des experts soient foulĂ© au pied.

Le Club est l’espace de libre expression des abonnĂ©s de Mediapart. Ses contenus n’engagent pas la rĂ©daction.

COMMISSION DE SUIVI DE SITE

COMMISSION DE SUIVI DE SITE SDLP/PICOTY

Questions / réponses

La CSS s’est tenue le jeudi 23 mars de 10h Ă  13h en prĂ©fecture. L’ordre du jour comportait les points suivants : PrĂ©sentation du bilan 2016 de l’inspection des installations classĂ©e ; Bilan 2016 des exploitants Picoty / Sdlp ; Point plan de prĂ©vention des risques technologiques (PPRT) ; Point pollution accidentelle du 31 janvier sur le site Picoty. Le rĂ©sumĂ© qui suit rend compte des rĂ©ponses apportĂ©es aux questions (prĂ©parĂ©es en rĂ©union de bureau) de R.E.S.P.I.R.E. Pour tout supplĂ©ment d’information ou Ă©claircissement, merci de nous contacter


A noter que la  DREAL a Ă©vacuĂ© les questions de sĂ»retĂ© de son bilan 2016. Ce qui a valu la protestation suivante de RESPIRE : « La sĂ»retĂ© concerne en premier lieu les riverains des sites. Cette occultation, au prĂ©texte de l’état d’urgence, ne devrait pas avoir lieu au sein de la CSS. Elle contrevient aux recommandations de SEVESO 3 sur la nĂ©cessitĂ© d’information des populations. En cas de dĂ©tails sensibles les prĂ©sents sont tout Ă  fait capables d’observer un droit de rĂ©serve. » Continuer la lecture de COMMISSION DE SUIVI DE SITE

SEVESO: c’est quoi?

Il y a 40 ans, la catastrophe de Seveso contamine toute une région en Italie

Avant d’ĂȘtre le nom d’une rĂ©glementation europĂ©enne sur les risques industriels, Seveso, petite bourgade italienne de Lombardie, a d’abord Ă©tĂ© le thĂ©Ăątre d’un drame qu’on aurait pu Ă©viter.

En France, Seveso Ă©voque ces 1334 Ă©tablissements classĂ©s Ă  risque en raison des produits chimiques qui y sont produits ou utilisĂ©s. Mais c’est d’abord l’histoire d’un fiasco sanitaire qui a dĂ©butĂ© il y a tout juste quarante ans.

Lire la suite  (Le Parisien)

La Rochelle mĂȘme combat

Coordination 061logo-maritima-infos

 

PPRT. Les riverains de Total-La MĂšde s’invitent au CSS

 L’interview de Vincent Burroni, maire de ChĂąteauneuf-les-Martigues.
Publié le :
13/06/2013 Ă  17h23Par R.Chape

Alors que le ComitĂ© de Suivi du Site (CSS) de Total-La MĂšde (qui a remplacĂ© le CLIC), se rĂ©unissait aujourd’hui dans la « pagode » de Martigues pour Ă©mettre un avis sur le PPRT, de nombreux riverains de l’usine manifestaient leur colĂšre Ă  l’extĂ©rieur.

(Lire la suite)

Seveso 3 : pour une prévention des risques industriels majeurs

SEVESO 3

A compter du 1er juin 2015, de nouvelles exigences seront applicables aux établissements afin de prévenir et de mieux gérer les accidents majeurs impliquant des produits chimiques dangereux.
Le Conseil et le Parlement europĂ©en sont parvenus, le 27 mars 2012 Ă  un accord sur le projet de directive SEVESO 3. Les nĂ©gociations entre les institutions europĂ©ennes ont Ă©tĂ© menĂ©es sur la base d’un projet de directive prĂ©sentĂ© par la Commission le 21 dĂ©cembre 2010. La directive 2012/18/UE du 4 juillet 2012 dite directive Seveso 3 relative aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses, a Ă©tĂ© adoptĂ©e et publiĂ©e le 24 juillet 2012 au journal officiel de l’union europĂ©enne.

Cette directive est amenĂ©e Ă  remplacer, d’ici le 1er juin 2015, la directive SEVESO 2.

Voir la video      Seveso3