Archives de catégorie : Agrocarburants

« Des biocarburants à l’huile de palme ? Stop au délire TOTAL »

Le Collectif PPRT13, membre de la Coordination Nationale des Associations Riveraines des Sites Seveso, ainsi que R.E.S.P.I.R.E vous recommande la pétition

 

« Des biocarburants à l’huile de palme ? Stop au délire TOTAL »

 

           Petition biocarburant

Agrocarburants: le cadeau de 54 millions d’euros au président de la FNSEA

L’annonce est passée inaperçue,

Cela n’a l’air de rien. Mais la facture globale de cette niche fiscale est faramineuse. Entre 2005 et 2010, elle représente 2,6 milliards d’euros de manque à gagner pour l’État (en cumulé), estime la Cour des comptes (voir ici son rapport). Alors que la filière n’a réalisé que 1,5 milliard d’investissement, pointe le même document.

_aright1    Lire la Suite ( LddH)

 

  DOCUMENT D’INFORMATION OXFAM 161

   Situation_Report_151

Avis d’Enquête Publique & Résultats

Rapport_CE

Demande d’autorisation pour l’installation d’un atelier de
fabrication de méthylate de sodium par la société
ENVIROCAT ATLANTIQUE pour faire du biodiesel

 

avis_a_la_population  envirocat-implantation

____________________________________________________________________

Par voix de conséquences, et pour informations. Dix idées reçues sur les agrocarburants.

 pdfCNCD_brochure_agrocarburants_5

Un collectif d’organisations* organise ce lundi 18 juin une action insolite de sensibilisation du public dans 3 stations-services de Bruxelles dès 9h. Cette action citoyenne s’inscrit dans le cadre de la semaine des énergies renouvelables et vise à remettre le débat des agrocarburants à l’agenda politique. Cette action sera suivie d’une conférence de presse.

 

ENVIROCAT – Lettre ouverte de RESPIRE à Mme la préfète & M. le Député-maire

Lettre ouverte à monsieur le député, maire et président de la communauté d’agglomération

 

Monsieur,

Notre association a rencontré début décembre des porteurs du projet EnviroCat Atlantique d’installation d’un « catalyseur éco-innovant pour la filière biodiésel française », rue Marcel Deflandre à La Pallice.

Vous savez sans doute combien notre association, sans être pour autant hostile au développement industriel, est sensible aux questions de pollution et de sécurité des populations. Aussi RESPIRE tient-elle, d’ores et déjà, à vous alerter de son opposition à l’implantation d’une telle unité de production sur le site industrialo -portuaire de La Pallice.

Sans entrer dans le débat sur la nécessité ou non des agro-carburants, ni sur le caractère innovant ou pas d’une production sans mercure, RESPIRE observe que les matières premières stockées et utilisées dans ce futur atelier de fabrication sont deux produits extrêmement dangereux : le méthanol (alcool présentant un point éclair très bas et des risques d’explosion), et le sodium métal (élément très réactif qui réagit violemment avec l’eau en produisant une explosion et ne peut être éteint qu’avec du sable) ; le catalyseur produit par ce site – du méthyle de sodium –, est tout aussi dangereux (très inflammable, explosif, ne peut être en contact avec l’eau).

L’installation de cette nouvelle ICPE tout près des silos de la SICA Atlantique (où un incident sérieux s’est produit l’année dernière – pour mémoire, lors de l’explosion des silos de Blaye des missiles importants ont été projetés jusqu’à 150 mères et de missiles moins importants jusqu’à 500 mètres !), et sa proximité avec un stockage SISP bientôt classé Seveso seuil haut, est déraisonnable. D’autre part, les incidents climatiques de ces dernières années (tempête de 1999 et Xynthia) obligent à la plus extrême prudence quant aux installations à risques situées à proximité de l’océan. Pour RESPIRE le principe de précaution doit s’appliquer pour ce projet EnviroCat.

 

Veuillez agréer monsieur le député, maire et président, nos salutations respectueuses.

 

Signé : Raymond Bozier, président de l’association RESPIRE

 

 

PS : Une lettre ouverte identique est adressée à Madame la Préfète de la Charente-maritime.