Archives par mot-clé : Actualités

A G Mat’Ré

 

Objet : CONVOCATION à L’ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE 2017 DE L’ASSOCIATION MAT-Ré

Madame, Monsieur, chers amis,

Je vous prie de bien vouloir assister à l’assemblée générale annuelle de l’association MAT-Ré :

Le samedi 28 octobre 2017 à 10 heures

Salle de réunion Mairie de La Flotte 17630 La Flotte

ORDRE DU JOUR

  • Rapport moral du Président ;
  • Approbation des comptes ;
  • Renouvellement par tiers du Conseil d’administration ;
  • Questions diverses.

L’assemblée générale sera suivie à 11 heures par une réunion publique sur le thème : « Quel avenir pour l’île de Ré ? », avec la participation exceptionnelle de Monsieur Léon Gendre, Maire de La Flotte. Débat animé par Monsieur Michel Lardeux.

Comptant sur votre présence, je vous assure, Madame, Monsieur, chers amis, de mon amical dévouement.

Frédéric Jacq, Président de l’association MAT-Ré

——————————————————————————————————————————————-

« Bon pour pouvoir »

Je soussigné(e), donne pouvoir à Monsieur* ou Madame*, membre de l’association MAT-Ré pour me représenter lors de l’assemblée générale du samedi 28 octobre 2017 (à défaut, le pouvoir sera donné au président)** :

*rayez la mention inutile **datez et signez, précédé de la mention « Bon pour pouvoir » A retourner avant le 20 octobre 2017 Association MAT-Ré BP 27 17630 La Flotte

 

Ou l’on parle de poussières

Toujours plus de poussières

Lors du dernier Conseil Municipal de La Rochelle, les élus écologistes se sont opposés au projet de l’Etablissement Vraquier de l’Atlantique (EVA) de construction de nouveaux silos et installations de stockage en vrac de céréales sur le terminal de l’anse Saint-Marc, au sein du Grand Port Maritime (GPM). Ainsi, le céréalier vise un transit annuel de 90 000 T de produits, qui dégagent, rappelons-le, des poussières inflammables, ce qui justifie la demande d’une nouvelle Installation classée soumise à enregistrement (ICPE).

Lire la suite

http://larochellereaunis.eelv.fr/2017/10/02/toujours-plus-de-poussieres/

La future loi travail va-t-elle aggraver le risque de catastrophes industrielles majeures ?

La future loi travail va-t-elle aggraver le risque de catastrophes industrielles majeures ?

« Un accident comme celui d’AZF est toujours possible », rappellent ceux qui travaillent au sein de sites industriels classés « Seveso », considérés comme très dangereux pour les salariés et l’environnement en cas d’accidents. La pression de la rentabilité, la perte des savoir-faire, le recours à la sous-traitance massive font peser une menace sur la sécurité de tous. Peu, voire pas formés, les salariés sous-traitants accomplissent les tâches les plus difficiles et les plus dangereuses, mettant leur santé en péril et risquant les accidents les plus graves. Cette sous-traitance permet cependant aux grandes entreprises de se défausser de leurs responsabilités. La situation ne va pas s’améliorer avec la future loi travail qui prévoit la fin des instances spécialisées en matière de santé et de sécurité et une restriction du « droit d’alerte » des salariés. Décryptage.

Lire la suite (Bastamag _Nolwenn Weiler)