Archives par mot-clé : Ecologie

20 tonnes de bioéthanol sur les voies

Un train déraille au sud de Lyon: 20 tonnes de bioéthanol sur les voies

Un train transportant du bioéthanol a déraillé au sud de Lyon tôt lundi matin, déversant environ 20 tonnes de ce carburant sur les voies et entraînant des perturbations notamment sur la ligne Lyon-Valence, a-t-on appris de sources concordantes.

Le train de marchandises a déraillé à 4h30 à la gare de triage de Sibelin. Trois des quatre wagons se sont couchés sur les voies. Une fuite a rapidement été constatée dans l’un d’eux qui transportait 60 tonnes de bioéthanol.

Lire la suite(la Croix)

 

Pollution à La Rochelle : les élus n’ont pas digéré la conduite de Picoty

Pollution à La Rochelle : les élus n’ont pas digéré la conduite de Picoty

Une pollution aux hydrocarbures a été détectée le 30 janvier. Les élus ont été informés une semaine après. « Intolérable » pour Jean-Marc Soubeste

Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle, n’a toujours pas digéré de ne pas avoir été informé avant le soir du 6 février de l’importante pollution aux hydrocarbures survenue le 30 janvier dernier sur le site Picoty dans le quartier de la Pallice.

La population et les riverains n’ont appris l’existence de la fuite d’essence (256 mètres cubes déversés dans le sol et le sous-sol du quartier) que le surlendemain, le 8 février, par un article de « Sud Ouest » à la suite d’un lapidaire communiqué de la préfecture envoyé aux médias dans la soirée du 7 février. Une communication pour le moins tardive qui est aussi restée en travers de la gorge des conseillers municipaux de La Rochelle.

Lire la suite( Sud-Ouest)

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE PRÉFET DE CHARENTE-MARITIME

 

1er Mars 2017

LETTRE  OUVERTE  A MONSIEUR  LE PRÉFET  DE  CHARENTE-MARITIME


Le 30 Janvier dernier la société des essences PICOTY a informé vos services qu’une fuite d’essence SP95 provenant d’une canalisation souterraine reliant une cuve au poste de dépotage camions, s’était répandue dans le sous-sol du site industriel et probablement au-delà de ce dernier étant donné l’importance du volume écoulé. A cet égard, sachant que l’industriel effectue des bilans matière tous les 10 jours, on peut raisonnablement penser que ladite fuite s’est déclenchée avant le 30 Janvier.

Le 31 Janvier les services de la DREAL ont inspecté le site puis mis en place, en concertation avec l’industriel, les mesures d’urgence s’imposant.

Ce n’est cependant qu’à partir du 7 Février, soit 8 jours plus tard, que vous avez jugé bon d’informer la Mairie de La Rochelle, la CDA et la population, du moins pour ceux d’entre elle qui lisent la presse, de cet accident  affectant, rappelons-le, un site classé SEVESO seuil haut. Continuer la lecture de LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE PRÉFET DE CHARENTE-MARITIME

Picoty : pollution de la nappe phréatique

La Rochelle : la pollution de la nappe phréatique confirmée après la fuite de carburant chez Picoty

Le 30 janvier dernier, une fuite sur une canalisation du dépôt pétrolier Picoty de La Rochelle a provoqué une pollution de la nappe phréatoque et des puits des habitations alentour. L’incident n’a été rendu public qu’une semaine après les faits et depuis les analyses sont quotidiennes.

Par Christine Hinckel

Les prélèvements quotidiens confirment que la pollution de l’eau persiste dans la nappe phréatique et les puits. Elle est importante au plus près de la fuite et significative en limite du site

Voir la suite

Pollution hydrocarbure sur le site picoty à La Rochelle: Point de situation au 10 février

Pollution hydrocarbure sur le site picoty à La Rochelle: Point de situation au 10 février
Article créé le 10/02/2017

Depuis la détection d’une fuite de carburant sans plomb 95 sur une canalisation enterrée sur le site de la société PICOTY, implantée à La Pallice, plusieurs actions ont été menées par les services de l’Etat, dans le cadre de l’arrêté pris par le préfet le 3 février 2017, en lien avec l’exploitant du site et avec le concours de la Ville et la Communauté d’Agglomération de La Rochelle.

Le préfet de la Charente-Maritime a enjoint l’exploitant de ces installations d’engager les investigations permettant de cerner la zone polluée. Les services de l’Etat spécialisés (direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement DREAL) sont en contact quotidien avec le directeur du site. L’ensemble des mesures correctives engagées par l’exploitant se fait sous le contrôle des services de l’État. De même, la reprise des activités sur le sans plomb 95 sera conditionnée à l’autorisation du préfet.

Les services de l’Etat ont organisé plusieurs réunions de coordination avec les représentants de la Mairie, de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, du Grand Port Maritime et de l’exploitant sur les moyens techniques et l’information à apporter aux habitants. Un point quotidien est effectué entre leurs services.

Plusieurs dispositions techniques sont mises en œuvre :

10fevr pollution picoty PT SITUATION3