Archives par mot-clé : Gaz

Des essais sur route démontrent que les camions au gaz sont jusqu’à 5 fois plus nocifs pour la pollution de l’air

Les camions circulant au gaz naturel liquéfié (GNL) polluent l’air jusqu’à 5 fois plus que les camions diesel, conformément aux essais sur route sollicités par le gouvernement des Pays-Bas. Les résultats vont à l’encontre des déclarations des fabricants de camions, indiquant que les camions à gaz diminuent les émissions de NOx de plus de 30 % [1] [2]. Transport & Environnement (T&E), qui publie aujourd’hui les résultats de l’essai, demande aux gouvernements de l’UE d’arrêter d’encourager l’acquisition de camions GNL en mettant fin aux taux d’imposition extrêmement bas dont bénéficie le secteur du gaz fossile dans la plupart des pays.

Lire TRANSPORT & ENVIRONMENT

L’Europe doit utiliser la révision de la Directive des infrastructures pour carburants alternatifs, la réforme de la Directive des taxes sur les énergies et son nouveau programme de recherche, Horizon Europe, pour aider à décarboner le transport routier. En particulier, les investissements doivent se diriger vers les technologies avec zéro émission d’échappement, telles que les batteries électriques, les caténaires et l’hydrogène. Les niveaux d’imposition du gaz dans le transport doivent être augmentés. En outre, la preuve que le gaz utilisé dans le transport ne mérite pas de dépenses ou d’aides publiques est claire, et exige une modification importante des politiques publiques.

COMMUNIQUÉ DE L’ASSOCIATION R.E.S.P.I.R.E.

N’en jetez plus la coupe est pleine !

BIENTÔT UN STOCKAGE DE GAZ SUR LE SITE AGRO INDUSTRIALO PORTUAIRE DE LA PALLICE ?

Il y a peu R.E.S.P.I.R.E. a été informée par la ville de La Rochelle d’un projet, semble-t-il déjà bien avancé, de distribution de gaz naturel pour l’alimentation des véhicules équipés. Le gaz comprimé sera issu du réseau gaz puis passera dans un compresseur pour un passage de 2 bars à 250 bars. Il sera stocké dans une cuve de 85 mᶾ. Parmi les utilisateurs potentiels : la RTCR, les transporteurs routiers et la Poste.

Le négociant en pétrole Picoty est à la manœuvre. Il a d’ores et déjà pris contact avec la Chambre de Commerce et d’Industrie pour l’implantation de cette station sur un terrain lui appartenant à l’angle de l’avenue de la Repentie et de la départementale qui conduit à l’ Houmeau, tout près du site Seveso Seuil haut SISP/ENVIROCAT. Compte tenu des volumes de gaz, l’activité est soumise à déclaration (demande transmise à la DREAL).

Rappelons qu’il y a déjà 6 sites classés Seveso sur les quartiers ouest de La Rochelle. Boréalis – ammonitrate cf AZF -, Picoty, SDLP, SISP/ENVIROCAT, SDLP Fief de La Repentie, Poitou Charentes Engrais –ammonitrate –, sur Laleu/La Pallice et l’usine Solvay sur PortNeuf. Jusqu’ où ira cette folie ?

Une délégation de R.E.S.P.I.R.E., invitée à une première réunion d’information le 13 décembre, a lu la déclaration suivante puis a quitté la réunion présidée par l’élue municipale Brigitte Desveaux (EELV) qui s’est défendue sur Facebook en déclarant «Ils’agit d’un projet. Permis non déposé, localisation évoquée, terrain non acheté…»Visiblement nous n’avons pas les mêmes informations…

«Le bureau de l’association R.E.S.P.I.R.E. s’est réuni pour débattre de l’annonce de l’implantation d’une station de distribution de gaz naturel véhicule sur La Pallice et de la réunion de présentation.

L’ ensemble des membres du bureau tient à exprimer ici son profond désaccord avec cette implantation, à la fois sur la forme et le fond.

Pour la forme : nous sommes invités à la présentation d’un projet déjà acté. Ce simulacre de démocratie nous révolte. Une fois de plus, la consultation en amont de ce projet (aussi bien des associations que des habitants) n’est pas à l’ordre du jour, même s’il s’agit d’un projet qui risque d’impacter la sécurité et la qualité de vie des habitants du quartier.

Pour le fond : Nous n’avons rien à proprement parler contre la station  GNV elle-même. C’est son implantation dans ce quartier précisément qui nous semble intolérable !En effet, comment peut-on oser ajouter une ICPE dangereuse et probablement destinée à croître, dans un quartier qui comporte déjà trop de sites classés SEVESO seuil haut ? Concentrer des sites dangereux les uns à côté des autres n’est pas acceptable et risque de conduire à un effet domino en cas d’accident.

Mais une fois encore, avec la complicité d’une municipalité dont nous attendions autre chose, les considérations d’ordre économique ont balayé les conditions de vie et de sécurité dans notre quartier.

A partir de ces constatations, notre présence à cette réunion nous semble totalement déplacée, voire nuisible, car elle pourrait donner aux habitants de La Pallice l’impression que nous avions cautionné ce projet. »

Picoty bientôt fournisseur de gaz naturel

Par arrêté ministériel en date du 8 Avril 2014 du Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie publié au JO le 23 Avril 2014, la société PICOTY SA est autorisée à exercer l’activité de fourniture de gaz naturel sur le territoire français…

Lire la suite  siteon0-6e18d