Archives par mot-clé : inquiétude

polémique autour de la construction d’un centre de traitement des sédiments

La Rochelle : polémique autour de la construction d’un centre de traitement des sédiments

Le port de commerce de La Rochelle veut construire un centre de traitement des sédiments à Chef-de-Baie au pied du pont de l’Île de Ré. Quatre associations environnementales s’opposent à ce projet en mettant en avant les risques de pollution de l’eau rejetée par l’usine.

fr3Lire la suite

 

Lafarge/Holcim/Equiom

Depuis 2013 respire avait annoncé ce résultat

Une trentaine de salariés de Lafarge tiennent actuellement un piquet de grève devant l’usine de La Couronne. Ils ont été rejoints par 5 collègues de la cimenterie Calcia de Bussac-Foret en Charente-Maritime. D’autres grévistes de la Cimenterie Airvault dans les Deux-Sèvres devraient arriver également.

Manif de Lafarge: 80% de grévistes à La Couronne

 

Lire la suite(charentelibre.fr)

 

avis enquête publique

Un avis enquête publique aura lieu du 01 mars au 31 mars 2016

Concernant Equiom ex: Holcim ex ciments La Rochelle.

Voir document joint

logo_gauche  avis_enquête

 

 

A noter que Mat’Ré organise une réunion sur le sujet le 27 Fevrier 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE
L’Association MAT-Ré (« Mer Air Terre » – île de Ré) organise une réunion publique le samedi 27 février 2016 à 10 heures salle de réunion de la Mairie de La Flotte au sujet de l’enquête publique concernant la cimenterie La Rochelle-Ré EQIOM (ex-HOLCIM) et qui se déroulera du 1er au 31 mars 2016. La population concernée est invité à donner son avis sur les registres prévus à cet effet en mairie de La Rochelle ou de Laleu ou directement au commissaire-enquêteur ou sur le site de la préfecture de Charente-Maritime. Ce projet confirme l’existence de 4 Tours de grande hauteur et reprend les éléments du projet HOLCIM : 2 tours restent donc à construire dont l’une plus volumineuse que les 3 autres et la production annuelle autorisée serait de 1.3 millions de tonnes de ciment. Nous exposerons les arguments développés par nos ingénieurs-conseils qui fragilisent ce projet tant en terme de pollutions (visuelle, sonore, atmosphérique, marine) qu’en terme de destruction d’emplois par un mécanisme de délocalisation de la production avec importation de clinker et de laitiers (produits de dégradation de la sidérurgie) avec fermeture des cimenteries alentour.
Frédéric Jacq
Président de l’association MAT-Ré
www.nub71.com

 

 

 

A Pleins Poumons N°13

A pleins poumons

capture20160109183428043

 

 

 

capture20160109182242499

 

 

 

 

 

 

Lire le journal de l’association

A pleins poumons- n°13

DOSSIER PICOTY, suite…

R.E.S.P.I.R.E. vient d’adresser une lettre ouverte à la ministre Ségolène Royal, au secrétaire d’Etat Vidalies, à la Préfète de région, au directeur du Grand Port de Commerce (GPM), ainsi qu’aux membres du conseil de surveillance (document transmis à la presse). Tous ont voté, dans une belle unanimité, une reconduction pour 30 ans de l’Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT) du Domaine Public Maritime (DPM) par l’entreprise PICOTY. Et qu’importe que cette activité soit classée SEVESO seuil haut !

Qu’importe aussi que le Plan de Prévention des Risques Technologique ait révélé les dangers mortels de ce site Seveso seuil haut venu s’installer, avec l’accord de l’État, à toute proximité d’un habitat. Le vote des représentants de l’État au conseil de surveillance du GPM, en faveur d’une reconduction pour 30 ans de l’AOT Picoty (alors que celle du site SDLP ne l’a été en 2014 que pour 20 ans !?), ne nous laisse aucune illusion sur le contenu de la prochaine convention. Qu’importe nous aurons pris date.

Voir ci-joint la lettre ouverte adressée aux différents acteurs de ce lamentable abandon de la sureté des populations pour le plus grand bénéfice d’un port de commerce prétendument adepte du développement durable et d’une entreprise privée…

pdfLettre ouverte AOT 6 oct 15