Archives par mot-clé : Pollutions

La Rochelle : un recours en préparation contre le projet Port Horizon 2025

Par Alain Babaud
Publié le 24/10/2020

Les associations Nature Environnement 17, Respire, Ré Nature Environnement et Mat-Ré ont décidé de contester en justice l’arrêté préfectoral.

Quatre associations locales ont décidé (les délibérations ont été prises) d’unir leurs efforts pour contrecarrer le projet Port Horizon 2025 que porte le Grand Port maritime de La Rochelle (Charente-Maritime) et qui passe par de gros travaux « d’amélioration des accès nautiques ».

Lire la Suite SUD OUEST Port Horizon 2025

Pour importer plus de soja et de pesticides, le port de La Rochelle veut racler les fonds marins

Afin de «rester compétitif», le port de la Rochelle veut augmenter son tonnage, quitte à racler le fond de l’océan pour pouvoir importer toujours plus de produits forestiers, de tourteaux de soja, d’engrais et de pesticides.

  • La Rochelle (Charente-Maritime), correspondance

Devenir un territoire «zéro carbone» : c’est l’ambition proclamée par la ville de La Rochelle et son agglomération, qui a été retenue l’an passé parmi les lauréats de l’appel à projets national Territoires d’innovation. Selon la ville de La Rochelle, «130 partenaires publics et privés sont engagés dans cet ambitieux projet humain et urbain qui vise à apporter des réponses concrètes au changement climatique en améliorant la qualité de vie des citoyens».

Or, au même moment, Port Atlantique La Rochelle, le port de commerce de La Rochelle, s’est lancé dans un vaste projet, dont les conséquences environnementales suscitent réserves et oppositions, sans entraver pour l’heure la détermination des opérateurs. Son nom de code : «Port Horizon 2025». Les responsables du port de La Rochelle misent sur un fort accroissement du transport maritime d’ici 2040, et la nécessité, «pour rester compétitif», d’accueillir des navires de plus en plus gros, pour lancer un programme d’extension du port évalué à plus de 80 millions d’euros. Il s’agit notamment de considérables travaux de dragage et de déroctage — ce qui consiste à briser à l’explosif les rocs encombrant des fonds marins — afin d’approfondir les espaces maritimes du port et son chenal d’accès : 550.000 m3 de vases à draguer et 700.000 m3 de matériaux à dérocter.

Lire la suite

https://reporterre.net/Pour-importer-plus-de-soja-et-de-pesticides-le-Port-de-La-Rochelle-veut-racler-les-fonds-marins?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=nl_quotidienne

Société INNOV’IA à La Rochelle : risques industriels et infractions se poursuivent !

« Nous publions bien volontiers l’intégralité du communiqué de presse de Nature environnement 17 à propos des errements inadmissibles de la société INNOV’IA située à Chef de Baie.

R.E.S.P.I.R.E. s’intéresse depuis plusieurs années à cette société irrespectueuse de l’environnement (plusieurs articles ont paru à son sujet dans notre bulletin « A Pleins poumons »).

Nous avons participé, avec NE17, à un dépôt de plainte contre elle auprès du tribunal d’instance de La Rochelle. Plainte qui s’est soldée par une condamnation de la dite société qui a dû par ailleurs verser 2000 euros à NE17 et 2500 euros à R.E.S.P.I.R.E. (le différentiel entre ces deux sommes tient au fait que R.E.S.P.I.R.E. est une association locale, NE17 étant basée à Surgères). Visiblement la sanction n’a guère inquiété INNOVI’IA. La justice est trop douce pour les industriels irrespectueux de l’environnement (pour mémoire la condamnation de Lubrizol, pour une pollution de l’air en 2013, s’était élevée à… 4000 €!). »  

https://us9.campaign-archive.com/?e=&u=b46a400d09965be68cd6e4bee&id=8ba7dcb974

PROJET "PORT HORIZON 2025" DU PORT ATLANTIQUE DE LA ROCHELLE

PROJET « PORT HORIZON 2025 » DU PORT ATLANTIQUE DE LA ROCHELLE

Une lettre, cosignée par quinze associations environnementales et naturalistes, vient d’être adressée aux préfets maritime Sud Atlantique, de région Nouvelle Aquitaine et de Charente-Maritime. En voici la teneur.         

Lettre

Lubrizol : cocktail d’une inspection déficiente et d’une déréglementation débridée

Lubrizol : cocktail d’une inspection déficiente et d’une déréglementation débridée

Dans ce second volet consacré à l’incendie Lubrizol, Gabriel Ullmann met en perspective les défaillances de l’Administration dans la surveillance du site, avec des conséquences accentuées par une réduction des contraintes imposées aux industriels.
22 15:39:46/10/2019 – Lire l’actu
© Actu-Environnement

*/Gabriel Ullmann
Docteur-ingénieur chimiste, docteur en droit, expert auprès des tribunaux pour les pollutions et les nuisances, ancien membre du Conseil supérieur des installations classées.