Archives par mot-clé : Port

La Rochelle (17) : ses tours, ses cuves…

P1770885

Le port de La Pallice, ou port atlantique La Rochelle, voit passer chaque année 8 millions de tonnes de marchandises : à l’export surtout des produits agricoles, à l’import des produits forestiers et des hydrocarbures…

Le trafic, en constante augmentation, nécessite d’importantes zones de stockage à terre. Autour du port, des maisons se sont construites au cours du 20e siècle. Elles sont habitées depuis les années 60 par des retraitéEs, des familles ouvrières qui ont trouvé là à se loger à des prix abordables. Dans les années 70, un industriel, Picoty, a installé ses cuves d’hydrocarbures tout près des maisons, parfois à moins de 30 mètres de celles-ci. Ainsi le site est classé Seveso seuil haut !

Trop c’est trop !
En 2007, l’installation de nouvelles cuves a été la goutte de pétrole de trop, et les habitantEs se sont organisés au sein de l’association Respire. Pour l’association, la seule protection c’est le recul de 7 cuves aux frais de l’industriel. Mais Picoty refuse au prétexte que cela lui coûterait 27 millions d’euros. C’est pourtant une misère en regard de son chiffre d’affaires en 2012 : 1,5 milliard d’euros

Lire La Suite

Municipale à La Rochelle : « enjeux contradictoires » à La Pallice

<enjeux contradictoires > à La Pallice

La Pallice, un quartier comme les autres ? Pas vraiment. Si plusieurs candidats s’accordent à dire que le renouvellement urbain engagé sur le quartier est plutôt réussi (même s’il reste à s’occuper des Chirons longs) avec l’arrivée de nouvelles familles, un commerce redynamisé et des associations revitalisées, la présence d’une dizaine de cuves de stockage d’hydrocarbures de Picoty et SDLP (filiale Total) à proximité des habitations pose toujours problème. « Aux frais des industriels » Voilà déjà plusieurs années que le bras de fer entre les habitants du quartier de La Pallice, la mairie, les industriels, le port et l’État est engagé. Dernier épisode en date, le recours déposé par l’association Respire contre l’arrêté préfectoral approuvant en décembre dernier le Plan de prévention des risques technologiques (PPRT). De quoi relancer le débat à l’heure de la campagne électorale et susciter une réaction des candidats en lice. Pour le chef de file de la liste écologiste et citoyenne, Jean-Marc Soubeste, « La Pallice est…

Lire SUD-OUEST

 

A pleins poumons ! et Action citoyenne

Apleinspoumons

pdf

A pleins Poumons N° 10

Bulletin n°10 de l’association RESPIRE – Mai-Juin 2013
Rassemblement d’Eco-citoyens pour Sensibiliser, Protéger et Inciter au Respect de leur Environnement.

 Action citoyenne en faveur du recul des cuves d’hydrocarbures RESPIRE, comme d’autres associations de la Coordination Nationale des associations riveraines des sites SEVESO, interviendra le samedi 8 juin. Rendez-vous dès 11 heures, à La Rochelle, au pied de la statue Duperré, sur le Cours des Dames, afin d’appelerà la solidarité avec la population exposée aux risques technologiques;

Port de La Rochelle ou de Pékin ?

Situation du Grand Port le 17 Avril 2013

messagebox-alerte-icone-9358-96-3.pngPhotos-Port de la Rochelle

Masque: Obligatoire certains jours.

 

Sites « Seveso » : plus jamais ça !

Pour le maire, l’ouest de La Rochelle n’a pas vocation à accueillir toujours plus d’activités industrielles à risques. La Ville a autorisé la société SISP à construire deux cuves de méthanol de 5 000 mètres cubes chacune,envirocatimplantation_thumb.jpg dans le cadre du projet Envirocat Atlantique, mais après, promis juré, c’est fini : « Plus de sites “ Seveso seuil haut ” à la Pallice. Je souhaite une autre politique de développement pour le Grand Port maritime. » Réel et ses 200 salariés, oui; les activités dévoreuses d’espace et peu créatrices d’emplois, non. Un coming out que certains dans la salle – où les adhérents de Respire étaient nombreux – ont jugé « un peu tardif ».

Point vert

Lire la Suite (Sud Ouest)