Archives par mot-clé : Poussières

La Rochelle : la mer blanchit dans l’anse de Pampin

« Nous ne pouvons pas laisser empoisonner les pertuis comme ça ! Nous mobilisons la presse, les acteurs de la conchyliculture et de la pêche, et nous organiserons une action dans la semaine. » Dominique Chevillon répercute la colère qui s’est emparée de l’association Ré Nature Environnement qu’il préside, au sujet de l’opération de déroctage qui est en cours au Grand Port maritime de La Rochelle.

Point vert

Lire la Suite (Sud-Ouest)

pdf

Dragages -HOLCIM avril 2013 (lettre du Pr.Pierre Legall)

Port de La Rochelle ou de Pékin ?

Situation du Grand Port le 17 Avril 2013

messagebox-alerte-icone-9358-96-3.pngPhotos-Port de la Rochelle

Masque: Obligatoire certains jours.

 

La Rochelle : le coût du risque de la Pallice

Reculer une partie des dépôts d’hydrocarbures

de la Pallice pour mieux sécuriser les habitants du quartier est techniquement possible cropped-DSCN0130.jpget financièrement coûteux. Telle est la conclusion de l’étude que l’Institut national de l’environnement et des risques industriels (Ineris) a remise – le 27 mars – à la préfète de la Charente-Maritime, Béatrice Abollivier (1).

Lire la suite(Sud-ouest)

rapport_INERIS N°1 (Dossier PDF)

rapport_INERIS_seconde_etude (Dossier Pdf)

Sites « Seveso » : plus jamais ça !

Pour le maire, l’ouest de La Rochelle n’a pas vocation à accueillir toujours plus d’activités industrielles à risques. La Ville a autorisé la société SISP à construire deux cuves de méthanol de 5 000 mètres cubes chacune,envirocatimplantation_thumb.jpg dans le cadre du projet Envirocat Atlantique, mais après, promis juré, c’est fini : « Plus de sites “ Seveso seuil haut ” à la Pallice. Je souhaite une autre politique de développement pour le Grand Port maritime. » Réel et ses 200 salariés, oui; les activités dévoreuses d’espace et peu créatrices d’emplois, non. Un coming out que certains dans la salle – où les adhérents de Respire étaient nombreux – ont jugé « un peu tardif ».

Point vert

Lire la Suite (Sud Ouest)

Rencontre entre le député Olivier Falorni et l’Association RESPIRE.

Communiqué de l’association R.E.S.P.I.R.E.*

 Sites Seveso Picoty / Sdlp, port de La Pallice, Holcim, incendie d’un dépôt de pâte à papier au menu d’une rencontre entre le député Olivier Falorni et l’Association RESPIRE.

 Jeudi 21 février, une délégation du bureau de RESPIRE a rencontré le député Olivier Falorni. Lors des dernières législatives nous avions envoyé une lettre ouverte à tous les candidat-e-s afin de leur demander de se positionner quant à nos observations et propositions. Plusieurs avaient répondu.

Sur le dossier Picoty/Sdlp, le candidat Olivier Falorni s’était déclaré favorable à une révision de la loi dite Bachelot « afin de mieux encadrer les mesures définies par le texte, mais, surtout, de tendre à terme à une disparition du risque en supprimant la cohabitation entre installations industrielles classées Seveso et zones résidentielles.» précisait-il. DSCN0151

Le candidat s’était aussi engagé à agir, s’il était élu, sur un certain nombre de points précis, dont, entre autres : l’interdiction sur un site existant d’augmenter ses capacités de production et de stockage, l’incitation au transfert des installations situées en bordure de zone d’habitat, un coût neutre pour les riverains des travaux de mise en sécurité des habitations, une amélioration de l’information et de la concertationContinuer la lecture de Rencontre entre le député Olivier Falorni et l’Association RESPIRE.