Archives par mot-clé : Riverains

AGIR POUR NOTRE SANTÉ ET LA PROTECTION DE NOTRE ENVIRONNEMENT.

De nombreuses informations, d’études, de multiples rapports alertent sur les conséquences et les effets de la pollution atmosphérique sur la santé de l’Homme et l’environnement. La pollution aux particules fines provoquerait la mort d’au moins 48 000 personnes dans notre pays auxquelles s’ajoutent les victimes de maladies cardiaques et pulmonaires. Le temps de l’exposition est aussi redoutable que les pics de pollution.

Face à ce mal du siècle, nombre de citoyens organisés ou non, s’inquiètent de l’extrême nocivité des rejets industriels dans l’atmosphère, non sans effet sur la qualité des eaux et des sols.

Citons la plainte déposée par des habitants de la vallée de l’Arve en Mai 2018 contre l’État pour « carence fautive », l’étude révélée par le journal « Le Monde » ( article du 28 mai 2018) faisant état d’une « sur-imprégnation » notamment au plomb et une « surexposition » aux particules fines chez les habitants de Fos-sur-Mer, le rapport de juillet 2018, révélant une pollution massive de l’air et des manquements graves de l’industriel SANOFI à Lacq sur le site chimique de Mourenx rejetant dans l’atmosphère des matières dangereuses à des taux astronomiques, bien loin des seuils autorisés.

Les témoignages de riverains de sites Seveso diffusés lors de reportages télévisés (Fos-sur Mer, Lacq récemment) mettent en évidence la profondeur du mal.

Nous pourrions multiplier les exemples.

Les condamnations répétées de la France par la Cour Européenne de justice pour manquement à son devoir de protéger les citoyens contre la pollution de l’air, la mise en demeure délivrée par la Commission  Européenne pour le retard pris par la France dans la transposition de la réglementation européenne sur les émissions polluantes (directive NEC), confirment si besoin était, le laxisme de nos gouvernants dans leur volonté de lutter contre les causes de pollution industrielle.

Ce ne sont pas de formules, de déclarations dont ont besoin les citoyens, mais de décisions fortes et d’actes précis visant à l’amélioration de la santé humaine et la préservation de notre environnement.

En interrogeant les services de l’Etat (préfectures, DREAL…), Agences Régionales de Santé, Observatoires Régionaux de Santé, Associations, organismes ayant en charge la santé, nous devons pouvoir disposer d’un bilan sanitaire propre à nos différents secteurs ?

INTERVENONS SANS RETENUE POUR LE BIEN COMMUN…

Adressons ce message à l’ensemble de nos associations.

Ces stocks de nitrate d’ammonium qui inquiètent

Deux sites de La Pallice, classés Seveso, abritent des stocks d’engrais à base de nitrate d’ammonium, matière
soupçonnée d’être à l’origine de l’explosion sur le port de Beyrouth le 4 août dernier. Si les services de l’Etat
se veulent rassurants, l’association Respire tire la sonnette d’alarme. Explications

LR à la Hune:Lire

https://www.realahune.fr/

LA DÉFENSE DES RIVERAINS DOIT SE RENFORCER

LA VIGILANCE DES ASSOCIATIONS DE DÉFENSE DES RIVERAINS DOIT SE RENFORCER.

Le 6 Août 2020, le premier Ministre s’adresse à l’ensemble des préfets.

Il les autorise à déroger à des dispositions réglementaires dans l’objectif d’accompagner et de faciliter la réalisation de projets publics ou privés.

Lire circulaire du 6 août 2020.

A pleins poumons !

BULLETIN N°15 DE L’ASSOCIATION RESPIRE FÉVRIER 2020

A pleins poumons !

Éditorial

R.E.S.P.I.R.E. a été créée en septembre 2009. Nous étions loin d’imaginer à cette époque que nous serions encore là dix ans après. En fait nous n’avions aucune idée de l’ampleur de la tache qui nous attendait après que nous ayons décidé d’agir sur notre environnement plutôt que de le subir en râlant de temps en temps. Ce fut, et c’est encore, une belle expérience de citoyenneté et d’engagement. Le soutien de la population n’y a pas été pour rien, bien contraire il nous a fortifiés dans notre détermination à poursuivre.

Deux sujets nous préoccupaient au tout début : les poussières (aujourd’hui encore chaque fois que je discute avec des habitants, c’est la première chose qu’ils m’évoquent) et le danger des stockages pétroliers (le PPRT Picoty/SDLP nous a pris beaucoup de notre temps) ; la défense et protection de notre environnement marin sont venues plus tardivement.

Parmi les enseignements de ces dix années, la mise à jour d’une connivence très forte entre les acteurs agro-industrialo-portuaires, la ville, la CDA et la préfecture. La dernière enquête publique sur « Le port horizon 2025 » vient une nouvelle fois de nous en donner la preuve. Les 25 avis favorables, reçus sur le site de la préfecture, émanent des entreprises portuaires et des présidents de la région Aquitaine, du département et de la CDA ! Les 35 avis défavorables viennent d’associations environnementales. Pour parodier la devise des corsaires malouins : le profit d’abord, l’économie ensuite, l’environnement s’il en reste…Raymond Bozier

LUBRIZOL: NOMBREUSES INTERROGATIONS!!

URGENCE A RENFORCER LA REGLEMENTATION ( loi Bachelot, Etudes de dangers…)

La Coordination s’adresse une nouvelle fois aux Ministres.

Coordination Nationale Des Associations Riveraines Des Sites Seveso