Archives par mot-clé : Train

COMMISSION DE SUIVI DE SITE

COMMISSION DE SUIVI DE SITE SDLP/PICOTY

Questions / réponses

La CSS s’est tenue le jeudi 23 mars de 10h à 13h en préfecture. L’ordre du jour comportait les points suivants : Présentation du bilan 2016 de l’inspection des installations classée ; Bilan 2016 des exploitants Picoty / Sdlp ; Point plan de prévention des risques technologiques (PPRT) ; Point pollution accidentelle du 31 janvier sur le site Picoty. Le résumé qui suit rend compte des réponses apportées aux questions (préparées en réunion de bureau) de R.E.S.P.I.R.E. Pour tout supplément d’information ou éclaircissement, merci de nous contacter…

A noter que la  DREAL a évacué les questions de sûreté de son bilan 2016. Ce qui a valu la protestation suivante de RESPIRE : « La sûreté concerne en premier lieu les riverains des sites. Cette occultation, au prétexte de l’état d’urgence, ne devrait pas avoir lieu au sein de la CSS. Elle contrevient aux recommandations de SEVESO 3 sur la nécessité d’information des populations. En cas de détails sensibles les présents sont tout à fait capables d’observer un droit de réserve. » Continuer la lecture de COMMISSION DE SUIVI DE SITE

20 tonnes de bioéthanol sur les voies

Un train déraille au sud de Lyon: 20 tonnes de bioéthanol sur les voies

Un train transportant du bioéthanol a déraillé au sud de Lyon tôt lundi matin, déversant environ 20 tonnes de ce carburant sur les voies et entraînant des perturbations notamment sur la ligne Lyon-Valence, a-t-on appris de sources concordantes.

Le train de marchandises a déraillé à 4h30 à la gare de triage de Sibelin. Trois des quatre wagons se sont couchés sur les voies. Une fuite a rapidement été constatée dans l’un d’eux qui transportait 60 tonnes de bioéthanol.

Lire la suite(la Croix)

 

Protéger les travailleurs et protéger les riverains

clip_image002_thumb.jpgCommuniqué de l’association R.E.S.P.I.R.E.

Protéger les travailleurs et protéger les riverains

 L’association RESPIRE, organise, ce dimanche 1er Mai, à 10 heures, un hommage aux 177 victimes de l’explosion de l’usine Vandier et Despret, à la Pallice, explosion survenue le 1er mai 1916. Un dépôt de gerbe sera effectué à l’occasion.

Cet hommage aura lieu au monument commémoratif de cette catastrophe industrielle, au bout de l’avenue de la Repentie (côté mer), là où l’entreprise était implantée. La population rochelaise est invitée à venir se recueillir.

capture20160428135627654

 

 

 

 

 

La question de la protection des travailleurs des sites industriels sensibles, ainsi que celle des riverains est toujours d’actualité. Cela d’autant plus que les quartiers ouest de La Rochelle comptent 5 sites classés Seveso seuil haut et qu’un accident de grande envergure reste hélas toujours possible.

Concernant la protection des riverains, la gestion calamiteuse du dossier Picoty/SDLP à Laleu-la Pallice (500 000m3 d’hydrocarbures stockés !), un des sites Seveso haut rochelais, par les sociétés concernés et par les pouvoirs publics justifient que nous restions mobilisés et vigilants.

Les récents accidents sur des sites Seveso en France (voir l’explosion récente, toujours inexpliquée, de camions sur le site de Bassens en Gironde) ou à l’étranger attestent qu’un drame est toujours possible.

Association R.E.S.P.I.R.E.

Contacts : 05 46 43 66 96

Raymond.bozier@wanadoo.fr

 

 

L’association R.E.S.P.I.R.E aussi

 

Rassemblement d’ Eco-citoyens pour Sensibiliser Protéger et Inciter au Respect de leur Environnement
Rassemblement d’ Eco-citoyens pour Sensibiliser Protéger et Inciter au Respect de leur Environnement

Pourquoi les écologistes sont opposés au fonctionnement de la cimenterie EQIOM à La Pallice-La Rochelle ?

 

Suite à l’annulation de son autorisation d’exploiter par le tribunal administratif de Poitiers en mai 2015, la cimenterie EQIOM (ex-Holcim) se voit dans l’obligation de refaire une nouvelle demande. C’est l’occasion pour les élu-e-s EELV de La Rochelle et le groupe local EELV de manifester son opposition à cette installation située au sein du Grand Port Maritime (GPM) de La Rochelle.

Lire la Suite

 

Mat-Ré se mobilise pour la nouvelle enquête publique

Ré à la Hune a recueilli les arguments de Frédéric Jacq, président de Mat-Ré, et les explications de Ahmed Mansouri, responsable d’exploitation d’Eqiom La Rochelle

La réunion du 27 février 2016, organisée par Mat-Ré à la salle de la mairie de La Flotte, a réuni adhérents, sympathisants, et représentants de l’association RESPIRE, qui suivent attentivement l’évolution du Grand Port de la Pallice.

Une nouvelle enquête publique du 1er mars au 31 mars 2016

Entouré par le bureau de Mat-Ré, le président Frédéric Jacq, a fait le point de la situation juridique sur les recours et appels en cours. Resituant l’enjeu de cette deuxième enquête publique sur la demande présentée par la société Eqiom pour l’exploitation d’un centre de broyage, à l’anse Saint-Marc, au sein du Grand Port Maritime, Frédéric Jacq a invité tous les membres et sympathisants à informer et mobiliser autour d’eux. Le commissaire enquêteur désigné pour cette nouvelle enquête publique est une Flottaise.

Lire la suite (Ré à la Hune)

avis enquête publique

Un avis enquête publique aura lieu du 01 mars au 31 mars 2016

Concernant Equiom ex: Holcim ex ciments La Rochelle.

Voir document joint

logo_gauche  avis_enquête

 

 

A noter que Mat’Ré organise une réunion sur le sujet le 27 Fevrier 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE
L’Association MAT-Ré (« Mer Air Terre » – île de Ré) organise une réunion publique le samedi 27 février 2016 à 10 heures salle de réunion de la Mairie de La Flotte au sujet de l’enquête publique concernant la cimenterie La Rochelle-Ré EQIOM (ex-HOLCIM) et qui se déroulera du 1er au 31 mars 2016. La population concernée est invité à donner son avis sur les registres prévus à cet effet en mairie de La Rochelle ou de Laleu ou directement au commissaire-enquêteur ou sur le site de la préfecture de Charente-Maritime. Ce projet confirme l’existence de 4 Tours de grande hauteur et reprend les éléments du projet HOLCIM : 2 tours restent donc à construire dont l’une plus volumineuse que les 3 autres et la production annuelle autorisée serait de 1.3 millions de tonnes de ciment. Nous exposerons les arguments développés par nos ingénieurs-conseils qui fragilisent ce projet tant en terme de pollutions (visuelle, sonore, atmosphérique, marine) qu’en terme de destruction d’emplois par un mécanisme de délocalisation de la production avec importation de clinker et de laitiers (produits de dégradation de la sidérurgie) avec fermeture des cimenteries alentour.
Frédéric Jacq
Président de l’association MAT-Ré
www.nub71.com

 

 

 

A Pleins Poumons N°13

A pleins poumons

capture20160109183428043

 

 

 

capture20160109182242499

 

 

 

 

 

 

Lire le journal de l’association

A pleins poumons- n°13