AZF : comment raconter une catastrophe 20 ans après ?

Il y a 20 ans, l’usine AZF a explosé, faisant basculer Toulouse et ses environs dans le chaos. Pour donner à voir l’ampleur de cet accident qui a fait 31 morts et 2 500 blessés, un journaliste et un caméraman sont partis seuls sur les lieux de l’accident.

De Romy RoynardPublication 20 sept. 2021, 10:00 CEST

Le 21 septembre 2001 à 10 h 17, la ville de Toulouse bascule dans le chaos. Des milliers de logements détruits, des milliers de fenêtres soufflées, l’une des plus grandes catastrophes industrielles françaises secoue la ville rose et ses environs. L’onde de choc produite par l’explosion de l’usine AZF a été enregistrée à plus de 200 kilomètres de Toulouse et entendue à 80 kilomètres du lieu de l’explosion. Un séisme de magnitude 3,4 a été enregistré. Les enquêtes successives ont révélé qu’un stock d’environ 300 tonnes de nitrate d’ammonium destiné à la production d’engrais a explosé dans un bâtiment de l’usine vieillissante, inaugurée en 1927. Suite à une erreur humaine, ledit nitrate serait rentré en contact avec 500 kg de produit chlorés, entraînant la destruction totale de l’usine.

National Geographic Lire la suite

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.