Agrocarburants

Tom Greenwood / Oxfam

Les agrocarburants (aussi appelés, de manière quelque peu trompeuse pour le grand public, « biocarburants ») sont des carburants produits à partir de matières premières agricoles.
Il s’agit soit d’agrodiesels issus d’oléagineux (palme, soja, tournesol, colza, jatropha…) soit d’éthanols à base de céréales (maïs, blé…), de betterave ou de canne de sucre. Les premiers sont incorporés dans le diesel tandis que les seconds sont mélangés à l’essence.

Depuis 2009, l’Union européenne a fixé un objectif contraignant à l’ensemble de ses Etats membres : d’ici à 2020, 20% de l’énergie consommée en Europe devra provenir de sources renouvelables. Oxfam soutient cet objectif ambitieux qui permet de lutter contre le changement climatique.
Dans le secteur des transports, 10% de l’énergie doit provenir de sources renouvelable d’ici à 2020. Mais dans les faits, cela se traduit à 90% par l’incorporation d’agrocarburants dans les carburants traditionnels, et c’est là que la politique européenne de « promotion des énergies renouvelables » pose problème.

En plus d’être nocif sur le plan environnemental, le soutien aux agrocarburants a un impact extrêmement négatif sur le droit à l’alimentation.

https://oxfamfrance.org/nos-actions/droit-lalimentation/agrocarburants

Communiqué de presse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Des associations Ré Nature Environnement, Nature Environnement 17, Mat-Ré, R.E.S.P.I.R.E.

Mercredi 7 février 2018, le Grand Port Maritime a présenté publiquement à l’Encan les principaux éléments de son projet de « Port horizon 2025 » ainsi que les modalités de concertation avec les populations civiles qu’il souhaite mettre en place avec l’aide de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP).

Les associations Ré Nature Environnement, NE17, Mat-Ré, R.E.S.P.I.R.E. estiment aujourd’hui que les modalités choisies par le Grand Port, ressemblent à celles qui ont cours en matière d’enquête publique. Elles ne permettront pas de donner l’amplitude nécessaire à un vrai débat public.

Les réunions prévues – les 21 février à Rivedoux-plage, 2 mars dans le hall de la CDA et 7 mars dans le hall de la maison du port – ne ressemblent en aucune manière à ce qu’on appelle un débat public. Elles ne sont en fait que de simples rencontres en tête-à-tête avec des représentants du port. Les horaires programmés – 14h à 18h – sont tout aussi contestables puisqu’ils excluent de fait les gens qui travaillent. Des réunions publiques en soirées, ouvertes à tous et toutes, auraient été le gage de vrais échanges publics. L’opportunité de la réunion de quartier de Laleu, La Pallice, La Rossignolette, du 17 mars – maison des associations de Laleu – ne suffira pas à combler ces défauts majeurs. La forme de dialogue choisie par le Grand Port Maritime et la CNDP risque, in fine, de se révéler aussi peu constructive que la plupart des enquêtes publiques.

Nos associations déplorent également l’amalgame fait des 4 grands projets portuaires en un seul programme pour l’enquête publique. L’importance des projets de dragage (500 000 m3) et de déroctage (700 000 m3) auraient du faire l’objet d’une démarche spécifique en raison de l’importance de leurs impacts potentiels directs et indirects sur les milieux et le fonctionnement des habitats marins des pertuis charentais.

La Rochelle le 19 février 2018.

Communiqué de presse rencontres publiques-2

Sommation pour le Grand Port

Lire la suite (Sud ouest)(par Philippe BAROUX)

Photo XAVIER LEOTY

 Réunion-publique Sud-ouest-port

Assemblée générale R.E.SP.I.R.E. 2018

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE annuelle de l’association R.E.S.P.I.R.E. se tiendra

Le MERCREDI 14 FEVRIER 2018

de 18 h30 à 23 h

À LA SALLE DES FÊTES DE LA PALLICE –Bvd Delmas

Chèr.es adhérent.e.s et ami.es,

R.E.S.P.I.R.E. vous souhaite une bonne et heureuse année 2018 et vous informe de la tenue de son assemblée générale pour 2017. Des difficultés à trouver une salle libre explique cette réunion tardive. Notez bien que la réunion ne se tiendra pas cette fois à la salle de Laleu, mais à celle de La Pallice…

L’ordre du jour sera le suivant :

1 – Rapport d’activité 2017 (cette année a été marquée principalement par la pollution Picoty et les interventions communes des 4 associations – Mat-Ré, Ré Nature Environnement, NE17, R.E.S.P.I.R.E.- dans le domaine des activités agro-industrialo portuaires de La Pallice).

2 – Rapport financier.

3 – Perspectives pour l’année 2018.

4 – Election du bureau (merci d’adresser préalablement votre candidature).

L’habitude étant prise et permettant à chaque fois une poursuite agréable des échanges entre les adhérent.es, une « auberge espagnole » (chacun.e amène de quoi constituer un buffet partagé) clôturera la soirée.

Pour participer à cette assemblée, il faut être à jour de sa cotisation 2017. Il sera possible de le faire le soir même mais, pour des raisons pratiques, le mieux serait de la régler préalablement – montant laissé à la libre appréciation de chacun.e – en l’adressant à Emilienne Pannetier, 252 bd Denfert Rochereau 17000 La Rochelle.

Nous comptons sur votre présence. Cette A.G. permettra de nous retrouver pour faire le point sur ce qui vient d’être fait et ce qui reste à faire. RESPIRE a un besoin impératif de vous pour poursuivre son action en matière d’environnement et de protection des populations.

Myriam Bozier, secrétaire de l’association.

Afin de faciliter l’organisation de l’assemblée, merci de retourner vos réponses aux questions suivantes à Emilienne Pannetier 252 Bd Denfert Rochereau 17 LR ou par internet à myriam.bozier@orange.fr

Assemblée générale R.E.SP.I.R.E. 2018

Nom, Prénom : Adresse :

Participera OUI NON

Je donne procuration à :

Je souhaite proposer ma candidature pour le bureau OUI NON

 

Dialogue sur l’avenir du Grand Port de La Rochelle

C’est inédit, le Grand Port maritime de La Rochelle incite le public à débattre et, si besoin, améliorer ses projets de développement.

Le Grand Port maritime de La Rochelle ouvre de nouvelles voies pour se développer. Et, par effet ricochet, appuyer le territoire auquel il est adossé.

Jusqu’ici, les projets d’infrastructures arrivaient clés en main avant d’être mis à l’enquête publique. Changement de cap aujourd’hui : la concertation publique s’engage en amont du déclenchement des procédures administratives.

Lire la suite SUD-OUEST

Rassemblement d’ Eco-citoyens pour Sensibiliser Protéger et Inciter au Respect de leur Environnement

%d blogueurs aiment cette page :